mardi 29 novembre 2011

France trois revient



samedi 26 novembre 2011

Extrait de la valse marilyn

videobout de répèt'

Saint-Louis






C'était notre première de "Sax O Fun",
mardi soir au conservatoire de Saint-Louis,

juste à côté de Bâle.
Et c'était super.
Bien accueillis, arrivés avec beaucoup d'avance, tout était très sympatique.
On passait juste après un groupe d'élèves venus jouer deux morceaux.
La répétition depuis la fin d'après-midi laissait présager un bon concert.
Un peu de stress pour rester concentrer, mais rien de trop méchant.


Mais il se passe toujours quelque chose sinon, c'est pas drôle.

Un gros couac au tout début, après la présentation, alors que je dessine la première lettre du titre et que le piano commence "PFiouuu" le visualiseur, le vidéoprojecteur et les projecteurs de mon côté s'éteignent en même temps. Tout ce beau monde met bien 5 minutes à se remettre en route, l'angoisse. Philippe Geiss meuble tant bien que mal, chaise/table/armoire/canapé. Il y a quand même une centaine de personnes dans la salle à distraire.
Rallumage, on fait comme si de rien n'était, on repart, nouveau match, 0-0 les mecs.

C'était vraiment mon cauchemar, que la machine me lâche: débuter avec ça, tout le reste ne pouvait être que facile.
Bah non, c'était pas une promenade de santé.
J'avais un bon timing par rapport à la musique, on finissait en même temps, on était bien calés.
Cette musique populaire, fluide et évidente, est extrêmement difficile à jouer car pleine de milliers de notes, et pourtant, c'est impossible d'en dissimuler une fausse au milieu. Les deux musiciens chevronnés ont fini chaque répétition sur les dents, et le concert était loin d'être reposant pour eux non plus.
Entre les morceaux de pianos seuls, les valses, les ragtimes à fond la caisse, le saxophone et les klaxons, pas le temps de se reposer, mais de mon côté les changements de rythme, la vitesse à adapter, ça allait.
C'est au niveau du dessin que j'ai été un peu dépassé.
Mains qui tremblent, précipitation: les traits sortaient trop épais, les gestes mal assurés.
J'ai beaucoup lutté assis sur mon tabouret, j'avais l'impression d'être un pêcheur qui mouline, qui mouline, la canne qui se tord jusqu'à ses limites, le fil qui résiste à peine, la barque qu'on espère qu'elle ne va pas chavirer.
Le lendemain, j'avais des courbatures aux jambes! D'être resté assis!
Je ne me suis senti à l'aise qu'en arrivant à la moitié environ.
Une première, c'est fait pour ça, pour transpirer.

Le spectacle doit durer 1h20. Ce temps passe à une vitesse folle, autant pour nous que pour le public. A la fin, le gens semblaient très contents. J'étais dos au public, compte tenu de la taille de la scène, mais durant le concert, j'ai entendu des réactions, des rires d'enfants.
Et voir que tout a bien fini, c'était super.

Je sais ce que j'ai à bosser pour les prochaines fois.
Maintenant, il nous faut les trouver ces prochaines fois.



lundi 21 novembre 2011

Marie " Line test "


Petit jeu de mot pourri
pour dire que je viens de boucler 4201 images
qui viendront illustrer un morceau du spectacle.

Si on ajoute à ça les 55 dessins exécutés en direct,
et les 6 affiches exposées,
ça explique facilement les crampes aux doigts que je commence à avoir.

Petite journée de répèt' en solo,
quelques réglages d'enchainement et d'organisation personnelle,
et zou, demain, c'est la Première
.

jeudi 17 novembre 2011

programme haut de forme



4,1
2,3
recto/verso plié quoi

vendredi 11 novembre 2011

Les oiseaux de nuit



" Les oiseaux de nuit "
50x65 cm
crayon noir

Cette série d'affiches
exécutées au crayon polychromos noir sur format raisin
sera exposée en parallèle du concert dessiné "Sax O Fun".
Grands formats, inscannables, en voici quelques aperçus photographiés.

Jour.Nuit.




" Jour.Nuit."
50x65 cm
crayon noir

Paris est un Fête



" Paris est un Fête "
50x65 cm
crayon noir

La Danse Apache







" La Danse Apache "
50x65 cm
crayon noir

Le coup du Père François






"Le coup du Père François"
50x65 cm
crayon noir

Paris est Apache





"Paris est Apache"
50x65 cm
crayon noir

Sax-O-Fun



Voici l'affiche de mon nouveau concert dessiné.

Sur les 24 morceaux du spectacle,
des compositions de Rudy Wiedoeft
un saxophoniste américain qui a sévit,
et révolutionné le statut de son instrument,
durant les Années Folles,

Marie Stoecklé au piano
et
Philippe Geiss au saxo

font se côtoyer valses et ragtimes durant plus d'une heure.

Et moi, dans tout ça,
j'ai monté une histoire qui reprend des thématiques fortes de l'époque.
Deux personnages typiques et contradictoires de cette période:
un bourgeois et un apache ,
chacun évoluant dans un style graphique différent,
vont être amenés à se côtoyer dans le cabaret du "Cabot Fou".
L'un s'y rend pour rompre son ennui,
l'autre pour semer ses ennuis.
Un troisième personnage,
Marie-Line,
la danseuse du cabaret,
entre en scène,
et tout est chamboulé.

Nous jouons la première de ce spectacle à Saint Louis, en Alsace, le 22 novembre 2011.
En parallèle du concert,
j'ai mis au point une exposition d'affiches
reprenant les personnages du spectacle,
sous forme d'hommage aux grand affichistes du début du XXe siècle.


 
Free counter and web stats