samedi 27 septembre 2008

Illusion d'optique dans un parking japonais

video

mini carnet de voyage début

Petit compte rendu rapide du voyage,
chaque page est une double à plier verticalement,

juste histoire de garder une trace du truc.



Mini carnet de voyage






le début est tout en haut

mots d'air




Illu pour un concours . Le thème c'était "mots d'air", c'est à dire illustrer des expressions utilisant le mot air. Bon, finalement, il n'y a que les adhérents de la maison des illustrateurs qui peuvent participer. J'ai fait ça pour rien, tant pis.

vendredi 19 septembre 2008

Retour prématuré

Que dire de ce voyage?

Avec Maxence, on avait déjà englouti des tas de kilomètres perdus en France profonde lors d'un Strasbourg-Paris de dix jours, en juin 2007. La route était longue, on avait bien souffert...mais là!

Pour commencer, il n'y aura pas de carnet de route. Trop de fatigue et de flemme réunis.
J'ai juste quelques dessins anecdotiques à poster , et ça suffira bien ( pas de photo, on n'est pas sur facebouc).

Que dire de ce voyage?

Aucune préparation, aucun aperçu de l'ampleur du projet, on a tout supporté comme des gros novices . La Côte d'Azur, c'est une sorte d'immense zapping de paysages et d'ambiances disparates. Partant de Nice et de ses plages luxueuses, on s'est retrouvés a devoir traverser autant de la piste cyclable familiale et touristique (en septembre, on croise surtout des allemands), que des routes de montagne difficile à négocier. Et partout, une difficulté improbable à trouver des endroits tranquilles où dormir, ou au contraire, dans les déserts comme les Callanques ou la Camargue, de quoi boire et se laver.

Mal vus, ou presqu'invisibles, dans les villes et les villages, on n'a rencontré personne. Et évidemment, rester ainsi en vase clos, ça n'est pas toujours facile d'où parfois, quelques incompréhensions et désaccords.

On a eu la chance de bénéficier d'un bel été indien, de la plage, de magnifiques paysages, mais la fatigue, les difficultés sanitaires, la Camargue infinie, ses moustiques, ses départementales aux camions pressés, et ses chasseurs du bord de route, tout ça réuni, nous ont contraint à mettre fin à notre épopée dans la ville d'Arles.

ça n'a duré qu'une semaine, mais traverser tant de lieux si différents (ne serait-ce que passer du Sud au Nord de Marseille) m'ont donné l'impression d'un voyage tellement plus long.

Bref, je me masse un peu les jambes, et je me remets au travail.

Et la rentrée qui arrive avec ses horaires, ses semaines, ses travaux obligatoires, j'ai du mal à redescendre.
Quel jour sommes nous?
Quel mois?

mardi 9 septembre 2008

Nice Perpignan


Bon, bah finalement, c'est pas encore fini. Je pars demain, avec un mec qui s'appelle Maxence, pour Nice. 5h de sommeil, 5h de trains puis zou, on essaiera de se faire toute la côte d'azur à vélo.

Biensur, la préparation du voyage s'est faite en deux jours, et biensur, j'en ai profité pour tomber malade.

Donc on part un peu au hasard, et j'ai des sueurs toutes les deux secondes qui me remontent jusqu'aux paupières.

Demain il pleut.

ça n'aurait pas été marrant sans tout ça.

Ptite photo du vélo qui, Inch'allah ,tiendra les dix jours, et à bientôt.

mercredi 3 septembre 2008

fin de vacances





Allez, une bd pour se remettre un peu dans le bain, en attendant des trucs plus bossés

ici c'est la deuxième partie





le début est en haut

mardi 2 septembre 2008

Un autre carnet

pour faire passer le temps


















j'ai des oreilles


Allez ,suite, et fin

Même dans le miroir






Petits dessins, baveux et aquarellés, sur papier japon, scotchés sur petit carnet.
 
Free counter and web stats