jeudi 25 juin 2009

Brocante

Il y a deux dimanches je me suis levé très tôt pour aller à une brocante à Boulogne.
4h de sommeil, une heure de transport, une chaleur à crever, ça s'annonçait mal.
En plus, je ne cherchais rien en particulier, au pire, si y avait par hasard un vinyl cool, mais on tombe généralement sur des merdes communes qui trainâssent dans toutes les caves des familles françaises.
Je rampe jusqu'au bout d'une rue pour tirer de l'argent, souhaitant me porter acquéreur d'un appareil photo déglingué pas cher, lorsque pour portable vibre :" Au numéro 115 bis, y a un mec qui vend un agrandisseur photo, j'ai l'impression."
Heu...ouai, allons voir...

Il le faisait à 50 euros, j'en avais tiré que 40, ça aide pour négocier.
Le papy me lègue donc son carton-jouet "half the fun/twice the fun" en me promettant qu'il n'y manque rien.


Je l'ai acheté sans trop d'espoir. Je l'ai monté. Et en fait, cette petite caisse contient un petit bijou, démontable et remontable en deux minutes, capables de faire de trés grand format si je le pose sur une table.
Rien n'y manque, tout y marche, et y a même une odeur, un peu rance, de poussière et de peau morte, enfouie sous la deuxième couche de carton, qui rappelle qu'on a transpiré sur l'objet et qu'il y a moyen de bien niquer la fnac avec.
Parce que la fuckinfnac, elle dit quoi la fnac? elle dit, "écoutez, vos essais de sténopés sur pellicules, on veut bien les réveler, ça se fait tout seul, à la machine, c'est pas cher, et drôle à faire. Mais pour le développement, va falloir aller voir ailleurs monsieur. C'est vrai quoi, on va pas vous laver votre linge non plus, quoi."
Alors la fnac, maintenant, je les encule. Mes photos, ils en verront que la pelloche, et ce jusqu'à ce que je sache les révéler, ce qui est un peu mon but inavoué de l'an prochain.
Et aprés, j'apprendrais même à en faire, des pellicules, avec tous les produits et tout le savoir faire chimique qu'il faut. Et ouai!
Et au final, ils seront trop jaloux de mon joli agrandisseur couteau suisse biodégradable qui possède même, en son côté, un magnifique interrupteur qui SCINTILLE DANS LE NOIR PUTAIN! tellement de phosphore il est enduit!
Le soir du dimanche, histoire de voir si le vieil homme ne m'avait pas arnaqué, j'ai trainé sur ebay pour voir la fourchette de prix des produits du même acabit.
Y a moins cher et y a plus cher, c'est comme on veut, et en fouillant de mon oeil endormi par la longue journée, je tombe sur un agrandisseur au prix étrange: 1 euro!
Temps restant pour les enchères? 1min 35, ...34, ...33, ...32... Ho putain, c'est quoi mon pseudo sur ebay.
J'ai tapoté à toute vitesse, je lance mon enchère en pensant qu'il s'agit d'un bug de la matrice.
Et 5 minutes plus tard, je suis le seul, et donc meilleur, enchérisseur pour l'ojet à aller chercher en mains propres dans le 14ème agrandissement.
J'envoie un mail au vendeur, histoire d'être sur que ça le gêne pas, ou qu'il ne s'est pas trompé.
Il dit que c'est parfait, qu'il souhaitait surtout le léguer .
Je passe donc le lendemain avant d'aller chercher B. gare de l'est, et je me suis timballé la bête à travers tout paris, avec, pour seul protection, un sac plastique sur la "tête".
Hop , petit montage du meilleur goût pour voir l'objet en situation de vie dite "de tout les jours".
Le vendeur le tenait de son père, et s'en débarasse pour cause de numérisation de sa pratique amateure de la photographie. Comme je me suis déjà attaché à mon bébé de la brocante, cet agrandisseur-là finira sa vie dans la salle de bain de M.
Fin de la jolie histoire, je pars ce soir pour le Japon, j'espère avoir le temps de poster des sténopés qu'on a fait avec M. et B. cette semaine.

1 commentaire:

Boobi Bam a dit…

Aahahaha trop bein !
Tes sténopé défoncent max ! juste beaux et fous et irréels

 
Free counter and web stats