mercredi 28 juillet 2010

recherche de perso




mardi 27 juillet 2010

retour à la plume


Retour au stylo



Histoire de recommencer à dessiner sans ordi

festival vent de folie



Ce boulot fut l'occasion de se frotter aux réalités de la vie d'illustrateur/graphiste lambda.
A savoir qu'il faut apprendre à jongler entre les avis de tout le monde,
et parfois mettre le sien dans sa poche.
Finalement, le résultat me plait, mais surtout, ça me permet d'annoncer
qu'on rejoue le spectacle "Bande Originale" lors de ce festival,
et puis aussi, on m' octroyé le grand hall d'entrée de la salle de concert
pour y intervenir lors d'une exposition.

Donc gros projet en perspective, et gros boulot d'ici le mois de septembre.

samedi 24 juillet 2010

Douce enfance finie




Pfff, j'ai accouché ce truc dans une douleur incroyable.
L'histoire la pire, c'est celle de l'étrier.
Petite précision, ça ne m'est pas arrivé, j'étais juste parmi les témoins.
Plus qu'à imprimer, et envoyer.
J'ai passé trop de temps sur ce truc, et je sens qu'en A3, ce sera trop petit.
Rien qu'ici, il faut cliquer deux fois dessus pour capter quelque chose.
ça donne envie de faire des planches de bds immmmenses!

mardi 20 juillet 2010

tellement long...







Et le pire du pire, c'est que chaque case va faire moins de 2 cm,
en espérant que ça restera lisible.
Y a des fois, je me fatigue moi-même avec mes trucs à la c..

jeudi 15 juillet 2010

chantier (détail)

mercredi 14 juillet 2010

douce enfance

jeudi 8 juillet 2010

garder le rythme










Dessins réalisés au cours de la conférence: "Les relations entre associations et entreprises" (organisée par Alsace Active), en introduction et en réaction aux paroles de chaque intervenants.
Pas faciles de faire des choses drôles sur un thème pareil, surtout en improvisant, en voyant ses dessins diffusés sans filtre sur écran géant, et sur une centaine d'écrans personnels.
On m'a reproché le dessin de l'homme d'affaire avec la bouée (social business), lors d'une longue tirade d'un chef d'entreprise sociale qui m'en voulait de faire une caricature de l'homme d'affaire, et m'a appelé "monsieur l'artiste" pendant 5 minutes assez humiliantes (j'étais tout seul en bas et au milieu de l'hémicycle, à essayer de me cacher derrière mon ordinateur).
Mais sinon, ça s'est très bien passé, j'ai même entendu quelques rires.
Un boulot pas facile, épuisant durant 2 heures non stop, mais intéressant et qui donne envie de renouveler l'expérience.



vent de folie


travail d'affiche en cours

samedi 3 juillet 2010

pinup

jeudi 1 juillet 2010

vacances


Tout est fini!
Les diplômes ont été exposés au public ce weekend
c'était fou de voir le niveau de certaines sections
par rapport à nous en illustration.
Genre les graphistes, se sont quand même de grosses bêtes.

Au passage, je félicite la personne qui a eu le bon goût
de me chourrer un exemplaire des histoires inavouables.
Personne n'a jamais voulu m'acheter un bout de ce truc,
mais pour ce qui est de le voler, on se prive pas.
Je n'aurai qu'une phrase à écrire à son encontre
Et j'en profite pour citer Quin,
en discussion avec son frère Young,
dans Pékin-express:

"Si j'ai un couteau, je te plante"

****

Sinon, j'ai plein de trucs à faire. ça c'est pour une affiche.
S'ils me la prennent, je suis un héros!

 
Free counter and web stats